Menu

Un silence forcé en France

Page de la galerie Chez moi, chez toi – Nîmes

Vous le savez, j’aime naviguer d’un médium à l’autre, allant de la fibre de verre au ciment en passant par la pierre, la céramique, la ficelle, le fil à broder, le coton à crochet. Mais, qu’importe le médium employé, mon analyse demeure fidèle au thème de la femme dans tous ses états : Femme-homme,  Femme-mère, Femme amante, Femme mutante, Femme créatrice.

Nouvelle variante sur ce thème, la série d’oeuvres que j’emporte avec moi en France du 13 mars au 9 avril traite de la femme que l’on force au silence. Dérivées des « poupées muselées », dont un bon nombre feront la traversée avec moi, s’ajouteront plusieurs oeuvres sur papier : dessins, monotypes et gravures. Le corpus d’une cinquantaine d’oeuvres qui composera cette exposition tisse une trame de non-dits, de secrets, où la parole devient dangereuse et le silence salvateur. Cependant, ne vous y trompez pas, les protagonistes ont tous des yeux pour voir et leurs mains sont découvertes – créateurs acharnés, ils se multiplient. Je profiterai de ce déplacement pour effectuer une résidence de création privée de deux semaines à Nice.

Le vernissage a lieu en formule brunch, le dimanche 13 mars 2011 à 11h.
Galerie associative Chez moi, chez toi
9, rue Gauthier (quartier Gambetta)
30000 Nîmes, France
Téléphone : +33 (0)4 66 21 07 31

Partager →

, , ,

Un commentaire au sujet de Un silence forcé en France

  1. asgeir andersen 10 mars 2011 @ 06:12 #

    Super le texte
    Asgeir

Laisser un commentaire